© Fabriq. ask@fabriqpr.com

Please reload

Posts Récents

Learning expedition à San Francisco

November 28, 2018

1/7
Please reload

Posts à l'affiche

Learning expedition à San Francisco

November 28, 2018

Nous avions décidé que 2018 serait l’année de la conquête de l’Ouest pour Fabriq. Bloc-notes et sac à dos, j’ai pris un aller-retour pour San Francisco afin d’y passer une semaine, durant laquelle je rencontrais des agences partenaires, prospects, et prendre la température de l’innovation et de ce qui fait la particularité de la Silicon Valley.

 

 

San Francisco : une ville à deux vitesses 

Si je devais résumer mon séjour en Californie, précisément dans la vallée comme l’appellent les initiés, ce serait le Far Ouest. Tout au long de mon séjour à San Francisco, plus d’une semaine au total, j’ai eu ce sentiment d’être dans une ville incroyablement dynamique, comme du temps de la ruée vers l’or. La conquête de l’Ouest semble encore faire rêver quelques uns.

 

C’est la ville du rêve américain. Ca se sent et ça se voit. En marchant sur Downtown, on peut constamment sentir l’odeur de la weed (oui, c’est légal de fumer de l’herbe en Californie et les drogues dures ont été dépénalisées), et voir dans les mêmes proportions, autant de SDF que de voitures électriques Tesla sur les routes de la Silicon Valley. C’est la ville aux “10 000 Sans Domicile Fixes”. La ville vient tout juste de voter une nouvelle loi pour taxer les entreprises technologiques à hauteur de trois cent millions de dollars afin de reloger les ‘Homeless’. Marc Benioff (Salesforce) et Jack Dorsey (Twitter) se sont livrés un combat public féroce sur Twitter et par médias interposés, puisque le premier reprochait son désaccord au second sur cette nouvelle taxe. Marc Benioff bénéficie d’une image de Bruce Wayne dans la ville. “Je peux tout pardon